211 — Renseigner les Canadiens pendant la pandémie

La vie — telle que nous la connaissons pendant la pandémie de COVID-19 — a accru la nécessité d’avoir accès rapidement à l’information sur l’aide disponible dans les communautés pour répondre aux besoins les plus fondamentaux.

La vision du service 211 a toujours été celle d’un service assurant l’accès à une base de données des organismes communautaires et des services gouvernementaux. En effet, la base de données du 211 permet de se renseigner rapidement sur les ressources disponibles dans sa communauté.

Partout au pays, les fournisseurs du 211 s’adaptent aux besoins des Canadiens, alors que le volume d’appels augmente en raison de la crise de la COVID-19. Dans le contexte actuel très stressant, les fournisseurs du 211 observent une augmentation des demandes de soutien en santé mentale. Les demandes d’information provenant d’aînés vulnérables ou de gens qui se sentent plus isolés que jamais sont également en hausse. Les opérateurs du 211 aident aussi les gens qui, pour la première fois de leur vie, se retrouvent sans emploi et ont besoin d’aide pour demander des subventions ou s’inscrire à des programmes.

Voici quelques exemples de la façon dont le réseau 211 répond à la COVID-19 :

211 Saskatchewan : travailler ensemble, à distance

Après le début de la pandémie, les appels au 211 ont augmenté de plus de 200 pour cent. Il s’agissait notamment d’appels concernant la nourriture — où la trouver en toute sécurité. Par exemple, les familles vulnérables qui comptaient sur les programmes de repas scolaires pour aider à nourrir leurs enfants ont maintenant besoin d’aide pour trouver un programme de repas alternatif qui permettra de répondre à leurs besoins.

Nombre d’organismes de services communautaires ont dû fermer leurs portes pour assurer la sécurité de leur personnel et de leur clientèle. C’est le cas des centres de loisirs, des centres communautaires et des cuisines collectives que fréquentent régulièrement des personnes vulnérables à la fois pour socialiser et s’intégrer dans leur communauté, mais aussi pour obtenir de l’aide en raison de problèmes qui peuvent être aggravés par le stress lié à la pandémie. Avec la fermeture de ces centres, les personnes qui utilisent régulièrement leurs services peuvent se sentir plus seules et anxieuses. Le 211 aide les gens partout au Canada à avoir accès à des services de soutien en santé mentale qui respectent les consignes de distanciation sociale.

211 Ontario

À Toronto, le réseau hospitalier s’est associé au 211 pour aider les patients à faire face au choc économique de COVID-19. Le 211, le University Health Network (en anglais seulement), un hôpital et centre de recherche, et la West Neighbourhood House (en anglais seulement) travaillent ensemble pour aiguiller les personnes vulnérables vers des conseillers financiers pour aborder des questions comme le report d’impôt, le crédit et comment gérer leur argent en toute sécurité.

En mars, au moment où l’impact de la COVID-19 commençait à se faire sentir dans les communautés ontariennes, United Way Hastings Prince Edward (UWHPE) s’est associé à des organisations comme Proctor & Gamble, Volunteer and Information Quinte (VIQ) (en anglais seulement), le Community Development Council (en anglais seulement) et le Belleville Community Trust (en anglais seulement) pour répondre aux effets de la pandémie dans cette communauté. Une partie de cette réponse a consisté à fournir un accès simple et direct à l’information sur les services et les ressources d’aide offerts dans la communauté. VIQ est le fournisseur local de données 211 et, au moyen de cette base de données, les bénévoles peuvent être affectés où l’aide est nécessaire et les résidents peuvent obtenir l’aide et le soutien dont ils ont besoin chaque jour. Même s’il s’agit d’un simple appel téléphonique amical ou d’une aide pour remplir des formulaires, le 211 est un partenaire communautaire prêt à aider.

Colombie-Britannique : bc211 élargit sa présence

En Colombie-Britannique, le service bc211 a élargi sa présence à l’ensemble de la province. Avant la pandémie, le service n’était offert que dans un nombre limité de localités. Le 26 mars, le gouvernement provincial a annoncé l’expansion du service 211 à toute la province dans le cadre du programme Safe Seniors, Strong Community (en anglais seulement), une initiative conjointe du programme Better at Home (en anglais seulement) de United Way Lower Mainland, de bc211 et du gouvernement provincial de la Colombie-Britannique par l’intermédiaire du ministère de la Santé. Aujourd’hui, dans toute la province, les aînés peuvent composer le 2-1-1 pour demander une aide bénévole afin de faire leurs courses, de préparer leurs repas et d’aller chercher leurs prescriptions ou pour recevoir un appel amical afin de vérifier si tout va bien. Les aînés peuvent également demander de l’aide en remplissant un formulaire en ligne à www.bc211.ca (en anglais seulement). Les aînés qui s’adressent au programme seront jumelés à un bénévole pour les aider à faire leurs courses.

Voici les coordonnées des services 211 offerts au Canada.